En quoi le recours à un rédacteur web SEO est-il indispensable pour référencer son site web ?

En quoi le recours à un rédacteur web SEO est-il indispensable pour référencer son site web ?

Si vous possédez un site web, vous vous êtes sûrement déjà inquiété du nombre de visites mensuelles dont il bénéficie et de la meilleure manière de développer son trafic. Les techniques de référencement naturel sont nombreuses, mais une chose est sûre : le critère de la rédaction de votre site web est incontournable. Afin d’obtenir la meilleure position sur les moteurs de recherche, il n’est pas suffisant d’influer sur les critères SEO les plus connus, que sont l’optimisation du site, le nombre de pages, la présence de liens externes et le développement des réseaux sociaux.

Bien évidemment, tous ces facteurs possèdent une influence non négligeable sur le référencement naturel d’un site web, mais le contenu textuel du site reste le critère principal de son positionnement. Ceci s’explique par plusieurs raisons qui seront développées dans cet article, mais avant toute chose, il est nécessaire de rappeler comment optimiser son référencement naturel sur Google et les autres moteurs de recherche, tels que Bing ou Yahoo.

Quels critères influent sur le SEO d’un site web ?

Le SEO (search engine optimization) est devenu au cours des dernières années une véritable science. Les « experts » en la matière sont nombreux, alors même que les véritables professionnels ne sont pas légion. La manière dont procèdent les moteurs de recherche pour opérer un classement des différents sites web est désormais bien connue des intervenants comme du grand public, alors que réside (et résidera toujours !) une part de mystère sur cette magie du classement.

Il est facile de dire que l’optimisation d’un site possède une influence notoire sur son référencement : un code propre, un nombre de pages cohérent, un maillage interne bien développé, sont autant de critères appréciés par les moteurs de recherche. Cela va de soi : si la machine est confortable à explorer, si sa construction est simple, logique et efficace, alors la confiance du robot sera plus facile à obtenir.

D’autres facteurs sont également connus. L’âge du nom de domaine n’est plus à présenter. Mieux vaut accorder sa confiance à un site qui est sur la toile depuis 10 ans, si ce dernier a acquis une notoriété suffisante, qu’à un site qui a été créé il y a moins de 6 mois et qui possède déjà autant de backlinks que de spontanéité dans son apparition. Au-delà de l’âge, les liens externes (les fameux backlinks), que l’on couple au nombre de domaines référents pointant vers le site web concerné, représentent aujourd’hui le nerf de la guerre en matière de référencement SEO. En la matière, les divers indices poussent comme de véritables champignons, et tous aident plus ou moins à comprendre et interpréter la qualité d’un backlink. Le Domain Authority (DA), le Trust Flow (TF), le Citation Flow (CF), le Mozrank, ne sont qu’une petite partie des indices les plus connus. Un lien est apprécié en fonction de sa qualité, il s’achète, il s’échange, il se négocie… Mais difficile de savoir ce qu’il vaut vraiment, à moins de réaliser une étude complète sur les liens externes que ce site négocié possède, et pourquoi pas d’ailleurs continuer cette étude à tous les antécédents jusqu’à retomber sur le site originel, peut-être le premier site web qui aura été construit sur le net.

En tout cas, les liens évoluent avec le temps : certains sites qui sont négociés à prix d’or ne vaudront peut être plus un paquet de cigarette dans 5 ans. Les critères des moteurs de recherche auront peut être changé, la popularité des réseaux sociaux sera peut être mise en avant dans le référencement d’un site web. Dans cette véritable jungle de critères SEO, il ne faut cependant pas perdre de vue la finalité du site web : votre public. Si tous ces éléments sont mis en place, si toute cette valeur ajoutée est réunie au sein d’un même site Internet, c’est uniquement pour assurer une vitrine numérique, et espérer profiter de ce support de communication pour augmenter le chiffre d’affaires de la boutique.

Dans ce contexte, il est donc logique de privilégier le contenu de votre site web, puisqu’il s’agit de la seule et unique information numérique qui touchera votre public cible, vos prospects. Il ne faut cependant pas faire de mauvaise interprétation : privilégier le contenu web n’est pas incompatible avec l’optimisation SEO d’un site web, bien au contraire. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est conseillé de faire appel à un rédacteur web SEO expérimenté pour créer son contenu si celui-ci s’inscrit dans un secteur concurrentiel.

L’importance de la rédaction web dans le référencement SEO d’un site web

Le référencement d’un site web passe donc, majoritairement, par la rédaction SEO de son contenu. Par-delà les années, il est certain que Google et les autres moteurs de recherche continueront à privilégier le contenu textuel, puisqu’il s’agit-là de l’élément fondamental d’une recherche sur le web. C’est TOUJOURS parce qu’il recherche un contenu pertinent que l’internaute effectue une recherche sur son moteur de recherche. L’objectif des robots sera donc de privilégier les meilleurs résultats sur la SERP (search engine research page) afin que les internautes qui utilisent le moteur de recherche ne se tournent pas vers un outil de recherche concurrent.

La raison pour laquelle le contenu web est aussi important est donc tout d’abord économique. Si l’internaute n’est pas satisfait des résultats donnés par un moteur de recherche parce que le contenu proposé ne l’intéresse pas, il aura tendance au bout d’un certain temps à considérer que le moteur n’est pas efficace, et à en changer. Si les autres critères SEO doivent être réunis, la pertinence du contenu est une condition sine qua non pour parvenir à obtenir un bon référencement. En quelque sorte, il ne serait pas faux de dire que le moteur de recherche compte sur vous !

Adressez-vous à vos lecteurs d’une manière simple, sans toutefois perdre les termes d’une présentation scientifique.

Un contenu efficace et pertinent, oui…

La mission première du rédacteur web SEO sera donc de rédiger un contenu qui soit suffisamment pertinent et efficace pour vos lecteurs. Il doit faire suite à de bonnes recherches, afin de transmettre aux internautes une information pertinente. En d’autres termes, votre site web doit devenir la source d’information qu’ils recherchent. Si un internaute tombe sur un site web à deux reprise, et que ce site répond parfaitement à sa question, il y a de fortes chances pour qu’il recherche sur la première page de Google, lors d’une prochaine question, si ce site est présent, et ceci afin de gagner du temps. À partir du moment où vos internautes auront une telle réaction sur le net, vous aurez gagné la partie ! Le moteur de recherche concerné s’en apercevra rapidement et fera le reste !

La rédaction web doit donc être à la fois informative et marketing. Si votre site Internet a pour objectif de vendre un contenu déterminé, alors il est préférable d’orienter les internautes vers l’achat de la prestation, d’autant plus si le contenu est suffisamment pertinent pour les intéresser. Vous gagnerez alors une image de sérieux lors de la lecture de l’article ou de la page web, qui aidera sans aucun doute la conversation de vos lecteurs en clients.

Vous devez donc privilégier un rédacteur qui a une bonne plume, qui offre un bon style rédactionnel, qui fait preuve d’une inspiration suffisante pour créer un volume de texte suffisant pour être remarqué par les moteurs de recherche lorsqu’ils seront sollicités. Si tous ces critères sont réunis, vous partez déjà avec une longueur d’avance sur vos concurrents qui auront tous les autres critères SEO, mais un contenu incontestablement moins bon que le vôtre.

Un contenu optimisé SEO, pourquoi pas…

S’il est vrai que les développements précédents représentent une vérité en matière de référencement naturel, encore faut-il y parvenir ! Afin que les internautes apprécient votre site, le recherchent à l’avenir, et que Google le reconnaisse, encore faut-il que ce dernier puisse apparaître dans les résultats du moteur de recherche. C’est la question de l’optimisation qui se pose. Vous devez toujours vous poser la question suivante : lors de la création d’un contenu, quel sera l’objectif de ce dernier : À quelle requête devra-t-il répondre ? Quand idéalement devra-t-il apparaître sur la SERP ?  Une fois la réponse à toutes ces questions trouvées, vous aurez probablement conscience de ce que l’on appelle couramment le « mot clé principal de l’article ». C’est autour de ce mot clé qu’un véritable champ sémantique pourra être construit par la personne qui rédige le texte, qui donnera notamment naissance aux « mots clés secondaires » que l’on retrouve souvent dans les commandes de contenu.

Une optimisation du texte se fera donc naturellement. Le mot clé principal conditionnera l’écriture de certains titres, ses déclinaisons se retrouveront un certain nombre de fois dans le temps, les expressions naturelles joueront avec les mots clés secondaires en veillant à toujours mettre en avant votre image de marque et en gardant à l’esprit la volonté de convertir vos lecteurs.

Des logiciels d’optimisation existent : ils sont parfois considérés comme un véritable graal sans réflexion de la part des propriétaires de site web. Parmi eux, on pourra citer le célèbre logiciel en ligne 1.fr ainsi que le plugin WordPress – Yoast SEO – qui est notamment connu pour la programmation des balises méta title et méta description. Ces logiciels d’optimisation ne sont que machines : ils sont bien utiles, mais leur utilisateur doit garder à l’esprit que la pensée humaine doit prévaloir dans l’optimisation d’un texte.

Ces logiciels d’optimisation utilisent le mot clé principal qui leur est donné et comparent le texte rédigé aux champs sémantiques présents dans les premiers résultats de Google sur ce mot clé. Autrement dit, il s’agit de copier ses concurrents sans les plagier, en réutilisant uniquement le même champ sémantique. Cependant, deux questions se posent face à ce phénomène :

  • Tout d’abord, comment garantir que l’utilisation du même champ sémantique, sur un énième article, sera apprécié par Google et permettra le classement du contenu concerné en première page ? En effet, si certains contenus qui possèdent ce champ sémantique sont déjà présents en première page, pourquoi en ajouter un nouveau ? L’intérêt pour l’internaute paraît ici limité, ce qui signifie que l’unique utilisation d’un logiciel d’optimisation présente un risque pour le propriétaire du site.
  • Par ailleurs, un contenu original ou privilégiant un angle d’attaque qui n’a pour l’heure pas été testé sur le net ne serait-il pas une meilleure idée ? Un tel contenu présenterait au contraire un intérêt pour l’internaute. Il n’est pas rare d’ailleurs, que les propriétaires de sites voient dans leur Search Console, un rebond phénoménal apparaître durant un jour ou deux, dû à un bien meilleur classement provisoire. Si le résultat proposé et bien classé connaît un franc succès auprès des internautes, il n’est pas dit que le moteur de recherche ne revoit pas sa position quant au classement proposé initialement.

Il faut donc rester méfiant face aux logiciels d’optimisation. Leur utilisation permet toujours de rester dans un champ sémantique pertinent, ce qui est tout de même nécessaire pour ne pas risquer de faire un hors sujet et pour veiller à conserver une ligne directrice correcte vis-à-vis de l’intention de recherche de l’internaute. Cependant, il faut également apporter dans le texte une touche d’originalité, une plus-value que les autres textes n’ont pas et qui permettra de différencier le site web.

Un rédacteur web

Pourquoi privilégier un excellent rédacteur web pour le référencement de son site ?

Vous l’aurez compris, la rédaction du contenu d’un site web n’est pas une mince affaire. Plusieurs éléments sont à maîtriser, parmi lesquels on compte le style d’écriture, la capacité de convertir un client, les compétences rédactionnelles pures (grammaire, orthographe, syntaxe, conjugaison…), l’optimisation SEO par l’utilisation d’un logiciel professionnel, l’optimisation sémantique du texte par la réflexion, l’imagination pour construire un nouvel angle d’attaque, l’endurance pour permettre la création d’un contenu suffisamment long pour être sérieux, et la capacité de recherche pour restituer aux internautes l’information la plus claire possible en fonction de leurs intentions de recherche.

Le rôle du rédacteur web est donc absolument central dans le référencement d’un site web. Le contenu rédactionnel est probablement le seul critère des moteurs de recherche qui n’évoluera pas au fil des années. À côté de son intervention, la gestion des réseaux sociaux, l’achat de lien, l’optimisation du code et la rédaction de balises méta accrocheuses semblent n’être que des remèdes éphémères face à un problème de fond : le manque de pertinence pour l’utilisateur que l’on retrouve sur un trop grand nombre de sites web.